retour menu anecdotes ou conte des origines des girouettes

 votre courrier.

Des anecdotes
au sujet des girouettes

Les coqs de clocher
L
es girouettes de Dancé
Le coq de Falaise
Une girouette "main"
 
La girouette d'Albert
La girouette de Paul.
La girouette du célibataire.
Les mouettes chaussettes.
Un coq extraordinaire (2012)
Les girouettes tricolores (2012)

 



Coqs
de clocher



coq du clocher de Falaise (14) 




haut de page


        
       

   On aurait tendance à penser que sur les églises, on ne peut trouver que  des girouettes coqs. Et bien, si c'est vrai le plus souvent, ce n'est pas toujours le cas. Alors, que peut-on   trouver d'autre comme girouettes?
       A force de photographier, poussé par le virus du collectionneur, j'ai souvent abandonné l'idée de prendre un coq de plus. Vus d'en bas, ils ont tous l'air de se ressembler mais voyez donc la page des coqs du site si ce  n'est pas encore fait et vous pourrez observer bien des différences étonnantes ...    lien coqs
       Quoique vous en pensiez, j'ai trouvé également le drapeau tricolore, parfois un simple fanion   ou encore des hures!  Étonnant! non? Pourquoi?
        Pour le drapeau tricolore, à la Révolution  française, les églises furent  considérées non plus   seulement comme des lieux de culte mais aussi
comme de grandes maisons du peuple, ce qui   explique la "cohabitation"         Quant aux hures je crois savoir que dans le périmètre du château   ( féodal ou renaissance ) étaient inclus, non seulement l'habitation mais aussi la  chapelle, le puits, le pigeonnier, etc ... tout ce qui permettait la vie matérielle  et spirituelle.

        Si vous avez d'autres explications, je serais ravi d'en discuter. Ainsi, c'est  un appel à vos connaissance si vous voulez bien nous les faire
partager.
 


 










 
 coq et poule

    Les girouettes
     de Dancé.


 les danseurs






















haut de page


 
       Les clochers des églises sont le plus souvent en pointe ( cône ou  pyramide ) et parfois,   ce sont des toits avec un faîtage comme celui des maisons mais plus étroit. Cette   observation a de l'importance pour l'anecdote que je vais vous conter maintenant.
   
       
Voilà une histoire vraie que l'on m'a racontée et que je donne volontiers aux visiteurs des expositions auxquelles je participe pour  montrer mes albums photos et parler de girouettes.

       Près de Nogent le Rotrou (28), se trouve un petit bourg nommé  Dancé. Devinez ce que  j'ai  vu, poussé par ma curiosité habituelle  pour les girouettes et par l'anecdote que l'on m'avait confiée ?

       
Ci-contre, le décor est planté mais vous ne voyez toujours pas: c'est trop petit et donc  vous ne devinez pas! Observez les deux vignettes; il y  a un rapport. Là, je vous mets largement sur la voie ... mais c'est  tellement inattendu que vous êtes pardonné si vous  n'avez toujours pas  deviné.

        
Ainsi, au volant de mon camping-car, je quitte la départementale  pour m'engager   sur la route  qui va me conduire à quelques  kilomètres au village de Danzé. Je dis cela   pour ceux qui voudront  faire le détour, par curiosité, comme moi, pour voir de leurs yeux   vus  et bien réaliser, à leur tour, tout l'humour et la symbolique de cette  histoire.

        
Oui! j'y arrive! comme il faut un peu de temps pour stationner,  prendre du recul et   puis ... mais oui! c'est bien ça! Sur l'épi de gauche,  trône un beau coq. Voyez sa queue en   panache! et sur l'épi de droite ...  trône ... une belle poule. Il n'y a pas à dire. C'est bien ça:   un coq et une  poule sur le même clocher. Ah, ah! curieux! vraiment curieux! et unique!  à   ma connaissance, oui, mais pourquoi?  mais pour "danser" pardi!  "danser " à "Dancé"   Je ne peux m'empêcher de sourire et d' avoir une  pensée admirative à ceux qui ont voulu   ce rapprochement et qui l'ont  installé là, aux yeux de tous: c'est un régal!

         
Un petit coup d'oeil à l'architecture puis demi-tour: détour  intéressant. Vous pensez   que c'est fini? pas du tout! Encore deux  petites "choses": une bonne et une mauvaise.   Comme je vous  comprends un peu, je commence par la mauvaise.

         
Regard à nouveau sur le clocher. Rien ne vous choque? à part  peut-être le coq et la   poule qui sont là pour danser? et bien ... le vent?  oui, le vent qui fait ... que les deux   pauvres girouettes   sont  condamnées à ce que, au mieux, le coq regarde la poule ou  inversement  mais ... jamais à   danser comme le font ces danseurs ( vignette du  dessous )   Et la bonne " chose " me   demandez-vous? et bien, cerise  sur le gâteau, la maison juste à   côté de l'église, porte cette   girouette  que vous voyez et qui représente bien deux beaux   danseurs même si la  tempête n'a  laissé qu'une jambe au danseur.

         
Monsieur le Vent, de grâce, épargnez encore longtemps ce petit  coin d'humour. Si vous êtes sage, on vous portera des oeufs !

         
Un des visiteurs du Festival de la Girouette de Chef-Boutonne en  Avril auquel je racontais cette anecdote me dit: "Au moins, ils  n'auront pas de problème pour avoir des oeufs à Pâques ! "
 


 














 




La reproduction
du coq de Falaise (14)





















retour haut de page














haut de page


  On a parfois, presque sous les yeux, des trésors qu'il est si facile d'ignorer.
               


     Un jour, il y a peu de temps, en rentrant de Lyon en camping-car, un soleil
  radieux et la  vue d'une girouette "renommée" sur le toit d'une maison  au bord  de la route m'incitèrent, une fois de plus, à m'arrêter pour les  photographier.
        Chemin faisant, un coup d'oeil aux alentours et j'aperçois un coq un  peu plus loin sur la cheminée d'une maison un peu en retrait. Un coq de plus me dis-je ... allons voir si cela vaut le coup. Il faut vous dire que, pour  le thème du coq, je m'oblige à faire le difficile pour photographier car  ces girouettes sont tellement nombreuses que leurs photos feraient exploser  mes piles d'albums. La situation que j'ai vécue ensuite allait sans doute me faire changer d'avis à ce sujet par la suite.
        Je m'approche donc de la maison en question et pendant que je photographie   la girouette coq,   son propriétaire sort de sa maison et s'avance vers moi:
  " Je vous reconnais, dit-il. Je vous ai vu dans la presse locale et je devais prendre contact avec vous pour vous dire que je suis content que vous parliez des girouettes. J'en aurais bien une, particulière, à prendre en photo."
         Sur ce, il m'invita à entrer chez lui pour me "raconter" sa girouette; c'est un moment privilégié que j'adore car c'est souvent le moment de la révélation de la raison d'être de la girouette et c'est là qu'elle prend véritablement tout son sens.
         Au fil de la conversation qui s'engage, je réalise soudain que j'ai devant moi l'artisan à la retraite lui-même qui a le savoir-faire et la connaissance pour avoir fabriqué cette pièce de cuivre et qu'il a, jadis, travaillé à la réfection de toitures et de coqs dans le Nord de la France   et en Belgique pour les Monuments Historiques. Sa femme attire mon attention sur une quantité de cadres avec motif en plomb repoussé et en cuivre représentant des chevaux et diverses girouettes.
         "Ma femme aime   les   chevaux, s'excuse-t-il". Coup d'oeil  réellement admiratif de ma part et j'apprends que le coq que je viens de photographier est la réplique en plus petit du coq qu'il a façonné pour l'église de Falaise (14) et que ce coq a été posé lors des premières journées du patrimoine en présence du ministre de l'époque. Ceci dit, avec album photos et documents à l'appui: ce fut un moment qui a compté pour notre homme.
          Quand on l'observe avec attention, on voit que la queue de ce coq est  tout a fait particulière. On s'aperçoit qu'elle est composée d'un certain   nombre  de   symboles: une lyre, une équerre, un pinceau, une plume et un parchemin sans parler du document qui a été glissé à l'intérieur pour ceux, dans le futur, qui feront l'entretien de ce coq.
           A ce moment de la   conversation, j'ai accepté  un   verre de cidre avant d'apprendre la signification de chacun de ces appendices.

           Au fait " A la vôtre !" et patientez pour la suite; c'est un peu long ... j'espère vous avoir mis en appétit de connaissance.
 


  
           Ainsi, après avoir apprécié ce cidre bouché, voilà, enfin, les   explications sur les différentes parties symboliques de la queue ce coq.

           Le dessin général de cette oeuvre d'art est  de SAVIGNAC, le publiciste. Le panache du coq est composé de:
    - une lyre qui fait référence à M. Yves Léscroard qui était, à l'époque, conservateur du musée  historique de Normandie, passionné de musique.
    - le "T"  était réalisé en référence à M. Georges DUVAL, architecte en   chef des  Monuments Historiques.
    - le pinceau pour SAVIGNAC
    - la plume pour A. Marie MOSSEY, directrice des Affaires culturelles et passionnée de  littérature
    - une plume en mémoire du docteur GERMAIN, député-maire de Falaise   et J.  Philippe  LECAT, ministre de la culture.

    - sur le ventre du coq est inscrit: année du patrimoine
    - sur la crête: le nom de l'entreprise MARCAIS à Paris.
    - dans le ventre du coq, un message dans un tube disant qui était présent à la pose.
    - dans la tête est marqué le nom de l'artisan qui a réalisé l'ensemble:   Raymond  VUYLSTEKE.


 
 


            En dehors de l'aspect esthétique de la girouette, voilà ce qui fait aussi son intérêt  pour moi: l'anecdote correspondant à sa représentation et les contacts toujours très intéressants que je peux nouer avec les possesseurs de girouettes, les girouettiers ou ceux qui s'intéressent à cet objet.

            
Si vous voulez me raconter l'histoire de votre girouette, je vous assure que je tendrai un oeil et une oreille très attentifs et intéressés. Dans ce cas,   n'hésitez pas à  prendre contact avec moi.   
                                                    
votre courrier  




main
main de Dottignies

photo Christian D..., Bonnemain
clocher de BONNEMAIN (35)
merci à Christian D et à la source: http://histogen.dol.free.fr/bonnemain



clocher de DOTTIGNIES  (B)



            Unique en Europe et peut-être au monde!
                                                  Sur un clocher,
               une girouette "Main" à la place d' un "coq" !

        Et bien, aux dernières nouvelles, le clocher de la nouvelle
        église de BONNEMAIN (35) a aussi la singularité d'arborer         une main à la place d'un coq.

              Merci beaucoup à l' Association belge qui a attiré mon attention.





                J'ai déjà dit précédemment que j'avais photographié beaucoup de girouettes coqs. Je m'attends donc à les trouver le plus souvent sur les clochers quoique beaucoup de particuliers arborent également ce type de girouettes pour différentes raisons. ( voir pages sur la symbolique et l'héraldique )

                J'ai donc pu observer des clochers qui portaient le plus souvent un coq mais aussi  une poule ( voir l'anecdote de Dancé ), un dragon ou une hure ou encore un drapeau tricolore mais quand les gens de Dottignies m'ont demandé s'ils n'étaient pas les seuls dont le clocher porte une girouette main, j'ai été très étonné de voir ce symbole à cette place.

                Cette situation ne manque pas d'originalité. La main est ici unique et montre le symbole de la FRATERNITE. Pour le reste, je vous invite à cliquer sur le bandeau ci-dessous pour découvrir plus de précisions sur la main à travers leur site qui est très agréable à visiter.
  

 bandeau ci-dessous à cliquer
:

                bandeau assosciation





                 Chemin faisant, un clocher en France au moins arbore aussi une main à la place d'un coq. Je vous laisse la surprise ci-dessous ...

   >>>       lien à cliquer pour visiter le site de " BONNEMAIN"

                                                              haut de page
 

 











 merci à Solange ....
   
   La girouette
d'Albert.




   la girouette de Albert.

Que représente-t-elle?

   
L'histoire de cette girouette
 s'est passée réellement à Condé en Brie à la "Belle époque"
   Albert était le grand-père de la personne qui nous a spontanément conté ce récit et prêté la girouette ci-dessus.

 















 
haut de page

 
       Deux voisins: Albert, commerçant et Louis, instituteur en retraite, vivaient en parfait voisinage, partageant ensemble de nombreuses activités.
        L'entente cordiale, en quelque sorte! Ils font même venir du midi un wagon de raisin et font leur vin ensemble dans un pressoir commun ... Belle preuve d'amitié!

        Jusqu'au jour où ... Albert, alors logé par ses beaux-parents, apprend que le terrain situé entre son magasin et la propriété de Louis serait à vendre ...
       "Un endroit idéal pour y construire ma maison", se dit-il! N'en soufflant mot à personne, pas même à son ami Louis, Albert se renseigne en catimini, conclut l'affaire avec le propriétaire et fait rapidement construire sa demeure.

        Mais l'ami Louis convoitait aussi ce terrain ... La guerre est alors ouverte entre les deux inséparables!

        Après relecture du contrat de vente du terrain, Louis s'aperçoit que celui-ci est soumis à ratification du fils de Jeanne, l'ancienne propriétaire, à la majorité de celui-ci et que la vente pouvait être remise en question.

        Trois années d'attente ... Après un accord amiable, l'affaire est régularisée devant le tribunal d'Amiens à une condition: qu'Albert abandonne à Jeanne une bande de terrain jouxtant la propriété de Louis ... terrain qu'elle revend aussitôt ... à Louis, l'instituteur !!

        Un mur mitoyen de 3 mètres de haut est construit pour marquer la frontière entre Louis et Albert. Le terrain volé puis annexé est rapidement baptisé "Alsace-Lorraine" peu après 1870.

        Albert construit alors un pigeonnier, avec fenêtre au-dessus de ce mur! La réponse ne se fait pas attendre, Louis construit un appenti juste devant la fenêtre d'Albert!

        C'est alors qu'Albert fait dresser une girouette représentant un maître d'école devant son tableau noir, coiffé d'un bonnet d'âne ... son profil n'est guère flatteur ce qui lui vaut aussitôt le surnom de "face d'âne" par ses opposants !

        Mais l'affaire ne se termine pas là, Louis ne baisse pas les bras! Il achète un terrain juste devant le hangar d'Albert et il y fait construire une maison, ainsi, de ce fait, Albert a mille difficultés à maneuverer avec charrette et chevaux.

        Qu'à cela ne tienne ... Louis, furieux, fait construire un garage juste devant la maison d'Albert et lui bouche ainsi la vue sur la route!

        Les années passent ... plus tard, par dérision, les descendants de Louis et d'Albert s'entraînent au fusil et prennent pour cible "l'instituteur au bonnet d'âne", qu'ils transforment en passoire !!!

        Aujourd'hui, du haut de son perchoir, la girouette d'Albert rit encore des tribulations de ces deux Condéens aussi têtus l'un que l'autre !!!

        On dit que la girouette d'Albert a raconté récemment cette histoire au coq de Saint Eugène mais ce sont des histoires de girouettes et ... autant en emporte le vent !

                                                                    Grand merci à Maurice Fagot.

(Les prénoms des antagonistes ont été changés. Depuis, la propriété de Louis a été revendue plusieurs fois; celle d'Albert est toujours occupée par ses descendants. Les bâtiments en question sont toujours en l'état et visibles rue du Cahot à Condé en Brie.)
 












La girouette
de
Paul



La girouette de Paul à Auderville







 
haut de page 


          Dans ce cas et une fois de plus, la girouette symbolise et résume un élément de la vie d'un personnage.

          En observant cette girouette, vous voyez une vache. A d'autres endroits de la campagne ou même parfois des bourgs, celui qui est attentif peut remarquer un mouton ou une poule ou encore une vache et son veau ou une oie et même parfois des outils agricoles. Il s'agit donc de suggérer une activité agricole soit de culture ou d'élevage en laissant penser que cette activité a eu lieu à cet endroit et a été exercée par le propriétaire de la girouette.

          Paul, lui, suite au décès de son père, s'est senti comme obligé de prendre la suite de celui-ci c'est à dire d'exercer le métier d'agriculteur sur une petite exploitation située en bord de mer à l'extrémité nord du Cotentin afin de continuer le travail entrepris par la génération précédente.

          Le film " Paul dans sa vie " nous montre, entre autre, un personnage très humain et plein de bon sens et de dignité dans ses relations avec les hommes, sa terre, la mer et ses animaux.

          Avec l'âge, cet homme a dû prendre sa retraite. L'année où il a cessé son activité,ce fut l'année où il a fait les semences puis les récoltes pour la dernière fois. La dernière année aussi où il a dû se séparer des animaux qu'il avait élevés. Si certain ont été repris par d'autres éleveurs, d'autres sont allés directement à l'abattoir. Cette exploitation était tellement à taille humaine que Paul connaissait bien ses bêtes et elles aussi. Ces instants furent sans doute particulièrement remplis d'émotion.

          Je n'ai pas eu la chance d'échanger avec Paul bien que j'aie fait le voyage exprès pour aller photographier cette girouette mais je crois avoir compris que si Paul a arboré cet objet, c'est pour montrer à tous ceux qui voudront bien prendre le temps de regarder attentivement les choses qu'il était attaché à son métier et que le lien avec ses animaux était important pour lui.

          La girouette que Paul a fabriquée et installée lui-même est donc le témoignage voulu et vivant de sa vie de labeur avec ses joies et ses peines.
          
          Peut-être que, d'aventure, vous penserez à vous intéresser davantage à ce petit patrimoine qui est une source inépuisable de la vie.
 




La girouette
du
célibataire



la girouette de célibataire  (Manche)



 haut de page


          Ah! la Manche! ce beau département français! toujours à proposer au promeneur qui prend son temps des échappées belles et inattendues qui ne manquent pas de charme.

          Figurez-vous que, en allant pour photographier la girouette de Paul, au Nord de la Manche, je fais comme d'habitude, je regarde les faîtages des toitures, espérant ainsi avoir le plaisir de découvrir une nouvelle girouette. Malgré mes cinq mille photos cataloguées, je suis bien loin d'avoir épuisé le sujet! et animé de la même passion que celle du collectionneur, je ne rechigne pas à faire un petit détour au hasard de mes déplacements dans l'espoir d'apercevoir une nouvelle girouette.

           Donc, en traversant un petit hameau, voilà que ma femme qui aime aussi partager avec moi le plaisir d'une nouvelle découverte, me signale une girouette coq. Encore un coq? puis tout compte fait, nous  nous arrêtons et garons notre camping-car de façon à pouvoir revenir en arrière à pied pour photographier cette nouvelle girouette.

           Chemin faisant, alors que nous  nous trouvons à la hauteur de cette girouette coq, nous saluons une personne âgée qui passe lentement, son bâton à la main.
       
            " Jolie girouette! " lui lançons-nous au passage afin de justifier le fait que nous regardons avec insistance dans la direction de la girouette avant de la photographier.
 
            " Oui, ça fait déjà plusieurs année qu'elle est posée là. C'est le propriétaire de la maison qui a fabriqué sa girouette. Un homme bien gentil, toujours à bricoler quelque chose; il est célibataire ajoute-t-elle avec un petit sourire en s'éloignant.

             Sur ce, nous portons davantage attention à cet ensemble que nous photographions. Nous vous le laissons découvrir. Vous comprendrez pourquoi, un peu malicieusement, je m'en excuse, je l'ai nommé: la "girouette de célibataire" !

             En y regardant bien, le sens du vent était-il un hasard ce jour-là?
 




Les mouettes
chaussettes









 


             Parfois, le titre de l'anecdote vient à la fin mais dans le cas de celle-ci, ce sont les propriétaires de la girouette eux-mêmes qui me l'ont donné. C'est inattendu et cela sonne bien.

             Vous êtes sans doute comme moi lorsque j'ai découvert cette girouette sur l'île de Ré, dans le village "Les portes en Ré", vous  vous demandez pourquoi ces mouettes qui se font face et qui ont l'air de se disputer un poisson précisément ont-elles des chaussettes?

              La propriétaire de cette girouette m'a expliqué qu'elle n'avait pas toujours habité à cet endroit et offert des chambres d'hôtes mais que, avec son mari, ils avaient, pendant un certain temps, navigué pour le plaisir à bord d'une gabarre sur la Garonne.

              La Garonne, comme la Loire dans leur partie navigable ont le niveau de leurs eaux qui est très variable selon les saisons. Il y a parfois un grand danger d'échouage pour les bateaux qui transportent encore des marchandises.

               Et les mouettes la-dedans?

               "C'est simple", me dit la femme. "Dans les passages délicats où il fallait repérer les bancs de sable pour ne pas s'échouer, il suffisait d'observer attentivement les mouettes. Si elles nagent, c'est qu'il y a assez d'eau pour elle et donc pour le bateau. Si elles marchent c'est qu'il n'y a pas d'eau et si elles barbottent ( les chaussettes ) c'est qu'il faut se méfier et que le fond n'est pas loin."

                 Les aléas de la vie ont fait que ces personnes ont changé de région pour exercer un autre travail mais elles ont gardé la nostalgie de ces moments passés à naviguer et la girouette que j'ai repérée est le témoin et la mémoire de leur passé.

                 Maintenant, si vous voulez les voir en vrai, vous serez bien accueillis puisque vous trouverez chambre et table d'hôtes et beaucoup de gentillesse pour un bon accueil.
 

                      haut de page haut de page

  haut de page retour menu anecdotes ou contes